Accueil - Plan - Contacts - Membres
Yagyu Shingan
Historique
Histoire du Japon
Histoire de la famille Yagyu
Origines
Kamiizumi Hidetsuna
  • 1507 - 1579
  • et ses diciples
  • Yagyu et Ninja
Yagyu Sekishusaï
Takuan
Yagyu Munenori
Yagyu Renya
Yagyu Shinkage Ryu
Technique
Lexiques
Actualit├ę
Vous êtes ici : > Histoire de la famille Yagyu > Kamiizumi Hidetsuna > Yagyu et Ninja
L'époque de Kamiizumi Hidetsuna et l'origine des ninja.

Le rencontre de Kamiizumi (1507-1579) et de Yagyu marque un point important dans l'histoire du sabre japonais. En effet, non seulement Kamiizumi excellait au sabre, mais il fut le premier à concevoir d'une manière systématique l'art du sabre en rapport avec le zen. Yagyu, qui lui a succédé, a repris et développé la liaison entre l'introspection et l'approfondissement du sabre, puis ses successeurs ont continué. Nous voyons ainsi se former la voie du sabre qui donnera naissance au kendo.

Le fief de Yagyu.

Le petit fief de Yagyu est situé dans des vallées de la région montagneuse qui avoisine Nara. La famille Yagyu gouvernait ce petit pays depuis plus de cinq siècles au cours desquels les terres cultivées avaient progressivement été étendues. Dans ce petit fief, l'union était solide entre le seigneur et la population car le seigneur était le protecteur du pays et sa famille cultivait aussi la terre. Le fief de Yagyu est à proximité de Kyoto et Nara.
Le long de la frontière entre Kyoto et Nara coule la rivière Kizu. C'est dans cette région qu'ont eu lieu les affrontements politiques et militaires les plus importants entre les forces féodales. Durant les guerres qui se sont prolongées plus d'un siècle, ce petit pays a sans cesse été ballotté entre les forces de seigneurs les plus puissants. Pourtant, le fief des Yagyu est le seul exemple dans cette région d'un si petit fief qui soit resté si longtemps sous la direction d'une seule famille. Ce n'est pas seulement par chance, mais grâce à l'habileté des Yagyu à naviguer entre les vagues écrasantes et désordonnées des forces en présence.
En quoi consistait cette habileté ? Nous le verrons plus loin.
Reprenons notre récit au moment où Kamiizumi a accepté l'invitation de Yagyu à séjourner chez lui. Guidé par Yagyu, il chemine avec ses disciples à travers le fief. Aux yeux de Kamiizumi, qui a vécu jusque là dans les grandes plaines sauvages de l'Est, les rizières cultivées entre les collines de Yagyu semblent une miniature et ce paysage le repose. Sur le chemin qui longe les champs de riz, les paysans ôtent leurs chapeaux de paille pour saluer leur seigneur qui passe avec ses compagnons. Leur attitude semble à Kamiizumi non seulement respectueuse, mais plus familière que celle qu'il a observé dans les autres seigneuries. Kamiizumi trouve charmant ce paysage inhabituel. Lorsqu'ils arrivent à la maison, tous les membres de la famille Yagyu, les grands parents et les parents de Yagyu, son épouse et les enfants, attendent à la porte pour recevoir les quatres hommes. Car leur arrivée a été annoncée par les hommes qui travaillent le long de la route. Les informations semblent se transmettre particulièrement vite à Yagyu. Pourquoi ? C'est justement l'un des éléments essentiels de l'habileté à vivre dans une longue période de la guerre. Nous allons nous arrêter un moment sur ce point.

La formation des « ninja » au cours des guerres féodales.

Les lecteurs connaissent sans doute l'image des « ninja » introduite en Europe par des films et des publications diverses, celle-ci est considérablement décalée de la réalité. Le ninja était celui qui accomplissait les services secrets des seigneurs : espionnage, information secrète, vol, assassinat, etc... Le fief de Yagyu se trouve près de Iga et Kôga où, depuis bientôt un siècle, se développent deux écoles de ninja. Yagyu, Iga et Kôga sont reliées par des chemins de montagne. Les guerres féodales ont développé les techniques de combat et aussi celles de l'espionnage et de l'information. La population de Iga et Kôga y excellait et Yagyu, qui maintenait depuis longtemps avec elles des relations de voisinage, en avait tiré des leçons, en particulier en ce qui concerne la transmission des informations.
Tous les seigneurs féodaux utilisaient alors les espions mais c'est Takeda Shingen - que vous connaissez peut-être au travers du film de Kurosawa, Kagemusha - qui avait le mieux su utiliser leurs services. C'est de cette manière qu'il avait, quelques années auparavant, été près de l'emporter dans la lutte pour la domination du Japon. Parmi ces agents, qu'on appelle ninja, les natifs de Iga et Kôga étaient nombreux. Lorsqu'en 1603 Tokugawa Ieyasu a assuré sa domination sur le Japon et établi un système de contrôle efficace sur l'ensemble du pays, il a su réembaucher les anciens agents de Takeda et, parmi eux, les originaires d'Iga ont eu un rôle de direction. C'est alors que Yagyu fut choisi comme maître de sabre du Shogun et, en même temps, sa famille fut chargée de diriger le contrôle des informations sur la situation dans les différentes seigneuries en envoyant des personnes appelées ninja ou « onmitsu » chargées de missions d'espionnage.