Accueil - Plan - Contacts - Membres
Yagyu Shingan
Historique
Histoire du Japon
Histoire de la famille Yagyu
Origines
Kamiizumi Hidetsuna
  • 1507 - 1579
  • et ses diciples
  • Yagyu et Ninja
Yagyu Sekishusaï
Takuan
Yagyu Munenori
Yagyu Renya
Yagyu Shinkage Ryu
Technique
Lexiques
Actualit├ę
Vous êtes ici : > Histoire de la famille Yagyu > Kamiizumi Hidetsuna > et ses diciples
Kamiizumi Nobutsuna et ses disciples

A cette époque au Japon, de nombreux sabreurs prenaient la route afin de s'entraîner et d'affiner leurs techniques. Ils étaient évidemment bien reçus dans ces différentes régions en perpétuelle guerre civile. Certains étaient en fait des espions déguisés ainsi, afin d'aller récolter les informations sur le territoire ennemi. Ce n'était pas la motivation de Nobutsuna.
Quand il prend la route, il est accompagné par deux disciples : Hikida Toyogorô, son neveu et son meilleur élève Jingo Muneharu. Certains disent qu'il est aussi accompagné de son fils, mais rien n'est moins sûr.
Hikida a été reconnu plus tard dans le monde des arts martiaux pour avoir créé Hikida Kage ryu et eût l'honneur d'enseigner à Toyotomi Hidetsugu, le fis adoptif de Hideyoshi.
Jingo, quant à lui, fut l'instructeur du shôgun Ashikaga Yoshiteru et créa Jingo ryu.
Anecdote
L'esprit de l'école Kage est très particulier. Il fait appel à l'entraînement du "mental". L'anecdote suivante le caractérise assez bien.
Un jour, sur le chemin du temple de Myôkô, dans la province d'Owari, Nobutsuna et ses disciples virent une foule assemblée autour d'une maison isolée. Un criminel s'y était retranché dès le matin retenant en otage un enfant. Nobutsuna, avisant un prêtre, sous le regard médusé de l'assistance et de ses disciples lui dit : prêtez-moi votre robe et rasez-moi la tête.
Ainsi déguisé, il s'approcha de la maison. Le voyant, le criminel, un géant au faciès brutal dont le bras gauche enserrait le cou de l'enfant lui cria : n'approchez pas ou je tuerai l'enfant. Sans hésitation, Nobutsuna s'avança : j'ai des boules de riz pour l'enfant. Il doit être affamé. La vocation d'un prêtre est de venir en aide aux gens avec compassion. Il ne peut pas rester indifférent à une telle situation. Sur ces mots, il sortit une boule de riz de la poche de sa robe et la jeta en direction de l'enfant. Puis en prenant une autre, il dit : vous devez aussi avoir faim. N'est-ce pas ? Mangez cela et prenez un peu de repos. Il fit rouler la seconde boule vers l'homme qui baissa sa garde. Nobutsuna lui sauta dessus, saisit son bras droit et le jeta au sol. Il attrapa l'enfant et s'enfuit laissant les villageois s'occuper du criminel.
Admirant le savoir-faire de Nobutsuna, le prêtre lui dit : "vous devez avoir atteint l'illumination par la voie du sabre". Et il lui offrit sa robe.
(Cet épisode a été repris par Kurosawa dans les 7 samuraï)
Kage et l'esprit

Les écoles de sabres étaient connues pendant l'époque médiévale pour leur technique. Seuls Kage, Shinkage, puis Yagyu Shinkage et Yagyu Shingan mirent l'accent sur "l'esprit". L'idée étant, entre autre, de pénétrer l'intention de l'adversaire plutôt que de s'occuper des déplacements de son corps.
Citation de l'un des Maîtres de Yagyu :
... Dans tous les arts martiaux, ainsi que tous les arts de perfectionnement, et plus encore, dans toutes les formes du comportement humain, la posture ou les mouvements d'un homme sont basés sur les mouvements de son esprit. En d'autres termes, le mouvement de l'esprit est exprimé par les mouvements qu'il fait. Le terme Kage (l'ombre ou principe yin) indique que l'esprit est invisible. Les postures et les mouvements sont visibles, aussi, ce sont des principes yang. Dans le style Kage, un sabreur lit l'esprit de son adversaire à travers ses mouvements. Donc, il est important de se concentrer plus sur l'esprit de l'adversaire que sur sa technique.
Quel esprit peut pénétrer l'esprit d'un adversaire ? C'est l'esprit qui a été entraîné au point d'être capable de se détacher avec une parfaite liberté. C'est aussi clair qu'un miroir qui reflète les déplacements. Dans l'art de l'escrime, un esprit qui tend vers la victoire est appelé Kage, tandis que le déplacement d'un corps maniant le sabre est appelé Hi.
Quand l'on fait face à son adversaire, l'esprit ne doit pas être révélé par la forme des mouvements.
L'esprit doit refléter l'esprit de l'adversaire comme l'eau reflète la lune. Ainsi, l'on peut vaincre.